5TC JudicaMeDeusJudica me, Deus 
Rends-moi justice, mon Dieu, et défends ma cause contre un peuple impie ; délivre-moi de l'homme méchant et rusé, car tu es mon Dieu et ma force. (Ps 42, 1.2.3)
V/. Envoie ta lumière et ta vérité ; qu'elles me guident et me conduisent à ta montagne saint et dans tes demeures

Cinquième et dernier dimanche de Carême avant d'entrer en Semaine Sainte, la Liturgie nous fait entrer dans la passion du Christ. Dans la liturgie ancienne (qui est perpétuée maintenant sous sa forme extraordinaire) Le cinquième n'existait (n'existe pas). C'est en réalité le dimanche de la Passion, le début d'un temps liturgique court, le Temps de la Passion.

Dans l'Introït Judica me, Deus... Le Messie implore le jugement de Dieu, et proteste contre la sentence que les hommes vont porter contre lui. Il témoigne en même temps son espoir dans le secours de son Père, qui, après l'épreuve, l'admettra triomphant dans sa gloire.
La musique lumineuse en mode IV (MI-SOL) connait trois moments forts, un dans chaque phrase musicale

  • La première autour des mots causam meam (ma cause)
  • Dans la deuxième phrase le cri de douleur atteint son plus haut point avec doloroso eripe meLa musique est resté en hauteur pour renforcer le cri de douleur qui a atteint sa limite.
  • Dans la dernière phrase deux points hauts tu es Deus (tu es Dieu) et fortitudo  (tu es ma force) avant de descendre vers la finale mea.
    Pour approfondir suivre Dom Guéranger dans ses commentaires

Pour retrouver tous les chants de ce dimanche suivre ici >>> 
Pour approfondir les lectures de ce dimanche suivre ce lien >>>

 Bon Dimanche et bonne semaine

Annonciation ImgArchiveEn plein milieu du Carême et 9 mois jour pour jour avant la Nativité du Seigneur l'Eglise fête solennellement l'Annonciation. Cette solennité prime sur les dimanche, sauf si elle a lieu pendant la Semaine Sainte. Dans ce cas elle est reportée au lundi qui suit l'Octave de Pâques.
C'est une des fêtes les plus anciennes, elle est célébrée dans l'Eglise latine à Rome dès le VII s.

L'Introït RORATE CAELI est celui du 4ème dimanche de l'Avent invoquant les Cieux de répandre la rosée et aux nués de faire pleuvoir le Juste. 

Le graduel TOLLITE HOSTIAS emprunt son texte au psaume 23
Levez vos portes, princes : et élevez-vous, portes éternelles : et le Roi de gloire fera son entrée.
V/.Qui montera sur la montagne du Seigneur ? ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur

La mélodie est en deuxième mode (LA-DO au lieu de RE-FA, habitué au mode II, avec son ascension au plus haut dans le relatif long mélisme de REX GLORIAE.  Le verset nous conduit vers les hauteur de la montagne de Dieu In montem Domini.

 

Les chants de la messe sont ici >>>
Et les lectures du jour ici >>>